Vente d’un bien indivis – DIA- mandat apparent – nullité ou inopposabilité ?


La « cession d’un bien indivis, sans le consentement de tous les indivisaires, n’est pas nulle, mais seulement inopposable à ceux qui n’y ont pas consenti, et son efficacité subordonnée au résultat du partage, la cour d’appel a violé les textes susvisés ; ».Cour de cassation, civile, Chambre civile 1, 3 février 2016, 14-26.060, Inédit

Vente en bloc – condition de décence des logements – calcul du seuil


Mais attendu que seuls doivent être pris en compte, pour le calcul du nombre de logements rendant applicables les dispositions de l’article 10-1- I-A de la loi du 31 décembre 1975, les logements susceptibles d’être offerts à la location présentant les caractéristiques de décence fixées par le décret du 30 janvier 2002 – Cour de cassation chambre civile 3 – 11 février 2016 -n° de pourvoi: 14-25682 15-50079

1 7 8 9